:: Clans & Pactes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

takamagahara

Messages : 1
Date d'inscription : 11/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Aoû - 13:34


PRÉSENTATION

INFORMATIONS GÉNÉRALES




Nom du clan :
- Takamagahara

Lieu de résidence :
- Toujours en mouvement

Chef de clan :
- Genzaemon

Kekkei Genkai / Hiden :
- Hyakutôryû
- Kemono no Kikan

Affinité primaire :
- Inton



EFFECTIF

Chef de clan : - Jû Takamagahara (Genzaemon)

Second de chef (Pilier) : - Jyan Takamagahara (Sakemor)

Membre 1 : - (Pseudo)
Membre 2 : - (Pseudo)
Membre 3 : - (Pseudo)



HÉRITAGE DU CLAN

Les Tamashī no Nenju (の 念珠, litt. chapelet de l'âme) sont un ensemble de chapelets transmis aux côtés de la famille en tant que trésors sacrés. Les Tamashī no Nenju ont été créés par des ancêtres de la famille. Un membre du clan assassinée par son père pour des raisons que nul ne sais, a lié son âme et son chakra à ses chapelet, il s'appelais Takeda. Chaque chapelet est scellée avec une vertu spécifique. Les Tamashī no Nenju sont huit chapelets avec des perles attachées ensemble en ornement dont une différentes de couleur spéciales (Jaune pour celle-ci et violet le reste). D'après les frères Takamagahara les Tamashī no Nenju sont le plus grand trésor de la famille. Les plus anciens porteurs de Tamashī no Nenju forment un lien spirituel et physique avec Takeda. Pour ceux qui maîtrisent ses perles, il apparaît comme un fantôme. Ils seront capables de converser et d'interagir avec lui, sans qu'il soit vu ou entendu. Cette ancienneté avec le chapelet comprend également l'obtention un immense puits de connaissances qui remonte à plusieurs générations. Takeda sera également en capacités de posséder le corps de son porteur et le contrôler tout en expulsant les forces étrangères. Seul cinq sur les huit ont été retrouvé tandis que les autres ont été perdu.

Tei (悌) - La perle Tei (悌) représente la fraternité et l'affection fraternelle. Les pensées parcourent de grandes distances, ainsi que les sentiments physiques des uns des autres. En plaçant une marque sur sa cible, un symbole représentant Frère (弟), l'utilisateur forge une puissante connexion incassable. Ceux qui ressentent son amour fraternel et son affection sont capables de communiquer par télépathie avec lui. Une seul personne a la fois ne peut-être connecté, pour tout les chapelets comme pour lui, afin de retirer les effets il suffit a l'utilisateurs de former un signe de main qui le retirera.
(Manieur : )

Kō (孝) - La perle Kō (孝) représente la piété filiale ou la dévotion. C'est la perle qui représente d'être bon pour ses parents, prendre soin de ses parents, s'engager dans une bonne conduite non seulement envers les parents, mais aussi à l'extérieur de la maison afin d'apporter une bonne réputation à ses parents et à ses ancêtres et bien accomplir les devoirs de son travail afin d'obtenir les moyens matériels de soutenir les parents et de faire des sacrifices aux ancêtres. Ne pas être rebelle, montrer de l'amour, du respect et du soutien, afficher la courtoisie, soutenir la fraternité entre frères, conseiller judicieusement ses parents, y compris les dissuader de l'injustice morale, afficher la tristesse pour leur maladie et leur mort, et effectuer des sacrifices après leur mort. Il donne à son porteur la capacité d'invoquer une barrière autour de ses proches. La barrière représente l'amour qu'un enfant doit donner à son parent, pour le protéger comme il l'a déjà fait. Et en tant que tel tire sa force de sa détermination, de son amour et de son sens de l'espérance. Leur dévouement à protéger leurs proches alimente cette barrière. En période de faiblesse, cette barrière échoue. La taille de sa barrière dépend uniquement de sa volonté. Et c'est un pouvoir qui peut être boosté par Shin. On dit que c'est la barrière de l'émotion et du dévouement. Pour l'activé celà nécéssite qu'un signe de la main.
(Manieur : Sakemor)

Shin (信) - La perle Shin(信) représente la foi. La perle Shin amplifie son pouvoir par le nombre de personnes qui croient en son porteur, l'augmentation du pouvoir de la perle se traduit par une augmentation du chakra de son possesseur, et des pouvoirs de la perle. Chaque personne décuple son pouvoir. L'utilisateur peut exploité cette perle en créant des clones d'ombre. Comme ils représentent une personne, son pouvoir est encore amplifié automatiquement. Les autres sont obliger de dire a haute voix qu'il crois en lui afin d'augmenter son pouvoir. 
(Manieur : )

Chi (知) - La perle Chi(知) symbolise la sagesse, la connaissance et l'illumination. L'utilisateur doit connecter sa propre énergie à sa cibles, souvent au toucher. Ce faisant, les souvenirs de la cibles iront dans l'esprit de l'utilisateurs. Cependant, c'est rarement un flux parfait. Au lieu de cela, ils apparaissent comme des flashs. Une chaîne brisée d'images déchirées qu'il doit connecter afin de récupérer une sorte d'information précieuse. Pour cela, sa perle est souvent utilisée à des moments où il est capable de contempler et de penser. Sa perle fonctionne sur tout ce qui contient de l'énergie. Même les objets inanimés avec du Chakra scellés sont comptés.
(Manieur : Genzaemon)

Gi (義) - La perle de Gi(義) représente le devoir et l'obligation, ainsi que la droiture. L'obligation morale de faire le bien. Le devoir et l'obligation de ne jamais casser sa parole sauf dans les cas où ses paroles aident l'injustice. Alors, et seulement alors cette perle se réveillera car elle montre son devoir envers le bien plutôt que le mal. Gi est plus un sceau protecteur. Pour réveiller Gi cela signifie que son porteur est un vrai guerrier avec le sang destiné pour la justice. Et ainsi, a ses perles, l'utilisateur dévoue une loyauté. Ce qui fait que ce chapelet devient impossible à enlever. Même par le porteur lui-même. Il assure que seul un guerrier pur l'utilisera, symbolisant le dévouement et l'obligation de l'utilisateur. Et cela le maintient aussi sur un chemin de justice. Ce qui amène a protéger ses proches et non procurer un plaisir égoïste et avide.
(Manieur : )



CAPACITÉS


Maitrise du Kenjutsu [Rang B] [Grade requis : Genin]
- Les Takamagahara ont appris le maniement du sabre d'eux même dès leur plus jeune âge a partir de leur désire et de parchemins volés.
Evolution : Chunin [Rang A], Jonin [Rang S]
Art des sceaux [Rang C] [Grade requis : Genin]
- L'art des sceaux est le premier qu'ils ont appris afin de se facilité la tâche.
Acuité [Rang B] [Grade requis : Genin]
- Durant leur vie sauvage ils ont développés l’un de leur cinq sens(à choisir par le membre), ce dernier est si développé qu’il leur permet de percevoir avec une acuité surhumaine les éléments l’entourant.
_____________________________________________________________
Inton [Rang B] [Grade requis : Chûnin]
- Ils développeront cette nature de chakra dans le but d'être plus discret et surprenant dans leur offensive.
Chakra [Rang A] [Grade requis : Chûnin]
- Dû a leur vie sauvage antérieur et a leur nombreux efforts, ils ont été capable non seulement de se former une assez bonne quantité de chakra mais aussi de bien la contrôler.
_____________________________________________________________
Furtivité [Rang A] [Grade requis : Jonin]
- Grâce a leur contrôle, ils peuvent également masquer la présence de leur Chakra, le rendant quasiment indétectable. Il sont dès lors capable d'attaquer par surprise, ou de ne laisser qu’un faible temps de réaction à l’adversaire afin de contrer leur assauts.
Impénétrable  [Rang A] [Grade requis : Jonin]
- Lorsqu'ils étais seul, ils ont été torturé a plusieurs reprise a cause de leur différentes actes dont les meurtres et les cambriolages, un tel conditionnement leur a permis d’ériger des barrières psychiques impressionnantes, repoussant les Genjutsu [Rang B Max].
_____________________________________________________________


Le clan Takamagahara se spécialise dans le maniement du katana, au travers le style qu'ils nomment Hyakutôryû (百刀流, litt. style aux cents lames). Ce nom ne vient pas uniquement de leurs style nécéssitant un nombre conséquent de lames, mais également du fait qu'il est prévu pour se sortir de presque toutes les situations, et de s'inscrire comme la meilleure des solutions face à d'autres épéistes.

- Chikeikôka Hyakutou Meguri : Circonférence des milles épées
Le sabreur utilise un parchemin spécifique lui permettant d'invoquer des katana sur une large zone tout autour de lui.

Kemono no Kikan (獣の帰還, litt. retour de la bête) est une phase de transe que le Takamagahara peu atteindre sous une forte colère, une pertes de contrôle de soit ou même tout simplement par son bon vouloir, une capacité spéciale qui peu réagir en fonction du degré de rage ou d'immersion dans le combat : plus il est intense, plus elle est développée. Cela permet d'augmenter grandement les capacités guerrières de l'utilisateur : sa force, sa vitesse et sa résistance. On parle ici également de résistance nerveuse : la douleur n'est plus ressentie, la peur disparaît, mais les blessures sont bien présentes. A partir de la il devient une bête avec les facultés qui vont avec, inaptes a répondre a qui que ce soit comme si il était dans une bulle. Cela se vois par la disparition des yeux vairon habituel des Takamagahara et l'apparition de leur deux pupilles de couleur grise. Lorsqu'une personne entre dans cette état, il devient inaptes a faire le moindres jutsu, de manier la moindre arme et tout ce qui va avec, l'état animal empêche de permettre de ce comporter comme un homme. Malheureusement cette transe ne dure qu'un léger moment qui lorsqu'il prend fin épuise la personne au point de le laisser exténuer au sol a haleter, et si la technique a été trop forcer, elle pourrait le mettre hors d'état ou même le tuer.


- Rang D [Etudiant]

Le Takamagahara apprends les bases de l'art de l'épée.

- Raikō Kenka : Sceau d'armement
Leur sceaux est particulier. Un sceaux est présent sur toute les lames d'un Takamagahara ce qui lui permet d'invoquer n'importe quel de ses sabre qui sont dans la zone ou non dans ses mains pour son utilisation.

- Daichi-zan : Fendre la terre
L'un des trois mouvements de base du Hyakutôryû. Il s'agit d'une attaque qui vient naturellement et peu prendre différentes formes, en exploitant au maximum la moindre force du sabreur. Permet en général de fracasser le sol comme l'acier. Elle représente la force.

- Kaiha-zan : Fendre la mer
L'un des trois mouvements de base du Hyakutôryû. Pouvant prendre plusieurs formes, c'est une attaque hyper rapide permettant de créer une lame de vent. Cette technique à la particularité d'être particulièrement efficace face aux flammes. Elle représente la vitesse.

- Kûretsu-zan : Fendre le ciel
L'un des trois mouvements de base du Hyakutôryû. La capacité d'un sabreur à pouvoir tout transpercé avec sa lame, en insufflant du chakra condensé sur la pointe du katana. Exclusivement réalisé en estoc, ce mouvement représente la précision.

- Joban : Ouverture
Feinte consistant en la lancée d'un katana ou d'un fourreau pour ouvrir la garde de sa cible. Il existe une variante ou le sabreur tape un gros pointu du pied dans le katana.

- Rang C [Genin]

Le Takamahagara apprend à utilisé pleinement ses lames, aux travers des mouvements plus complexes.

- Ame No Ukihashi :  Le pont céleste flottant
Le sabreur vide son esprit de toutes pensées offensive, et concentre toute son énergie à la défense. Le sabreur ne peut tout simplement pas contre-attaquer même s'il le voudrait lors de ses esquives à l'aide de cette posture. Il existe plusieurs degrés de maîtrise notament basés sur la respiration de l'adversaire pour mieux anticipé ses mouvements et esquiver plus facilement.

- Nankaika : Plusieurs reprises
Le sabreur donne un puissant coup avec le côté non tranchant de sa lame, duquel une onde de choc se propage au contact avec la cible, engourdissant son corps. Aggripant ses lames les plus proches, le sabreur profite de ce moment pour enchainer rapidement onze attaques d'angles différents avec l'aide des armes à sa disposition a une vitesse surprenantes, laissant les onzes lames en son adversaire.

- Tajuu : Multiple
Suite logique du Nankaika, le sabreur frappe les lames qu'il vient d'enfoncer dans le corps de sa cible, les faisant vibrées. Les dommages sont ainsi beaucoup plus importants car elles s'extirperont toutes de son corps pour aller se positionner de manière circulaire autour des opposant.

- Touga : Croc
En frappant jusqu'a la base de trois épées plantées dans le sol, le sabreur est capable de faire s'élever les armes dans les airs de sorte à ce qu'elles restent parallèles au sol, ce qui entaillera l'adversaire a trois reprise.

- Chokushin Yukue : Tracé droit
Le Takamagahara frappe le Kashira (arrière de la garde d'un katana) de chacun de ses katana avec sa quatrième lame, les projettant comme des balles sur sa cible. Suite logique au mouvement Touga.

- Rang B [Chuunin]

Devenus beaucoup plus techniques, les mouvements du sabreur deviennent difficile à suivre. Il apprends également d'autres styles, notamment des mouvements sans lames.

- Dōki : Synchronisation
En frappant circulairement autour de lui, le sabreur fait s'élever les Katana qui l'entourent. Les épées ainsi levées s'entrechoquent entres elles et se maintiennent dans les airs autour du sabreur, ainsi, il est continuellement entouré de pas mal de lames indépendamment de ses mouvements ultérieurs, ce qui lui confère une grande polyvalence. Il devient plus aisé pour le sabreur d'attaqué mais aussi de se défendre, cela est dû au fait que le sabreur peut exécuter plus facilement ses autres attaques, sans qu'il soit nécessaire de rassembler ou de positionner les épées, tout en rendant de plus en plus difficile l'engagement direct d'un adversaire à cause de la présence des lames adjacentes.

- Tsukareta Shisei : Posture lasse
Le sabreur jette son arme et laisse sa garde délibérément ouverte afin d'encaisser un assaut en contre-attaquant simultanément avec ses poings ou en ramassant son arme.

- Sandōuchi : Chemin à trois arrêts
Le sabreur jette simultanément trois sabres depuis le ciel, et s'en sert de point d'appuis pour rapidement couvrir la distance qui le sépare de sa cible, en prennant appuis plusieurs fois dans sa course.

- Doryushohaken : Technique du dragon de terre
Le sabreur envoit directement du chakra dans le sol en fracturant ce dernier. Ce chakra remonte du sol sous les pieds de l'adversaire et le projette en l'air.

- Niju Hakai : Double fracture
Le sabreur exécute une coupe croisée avec deux lames. L'attaque portée est si puissante que les lames utilisées finissent par se brisées. Cela peut même brisé les bras du sabreur.

- Rang A [Juunin]

Le sabreur à acquis un certains niveau, il est capable de performer des mouvements du registre du Iaidô et de donner des coups d'une certaine violence. A ce niveau la, il est capable de faire de tout son corps une lame, en utilisant ses poings d'une manière assez spécifique.

- Ichi no Miugoki, Uneri : Premier mouvement, Rouleau
Le sabreur attrape l'arme de son adversaire entre son dos et ses bras et brise sa lame. [Seulement sous Kemono no Kikan]

- Ni no Miugoki, Hassou : Deuxième mouvement, Départ
Consiste à prendre une pose de départ de course, les deux mains au sol, afin de couvrir très rapidement la distance qui sépare le sabreur et sa cible. A haut niveau, le sabreur laisse une sorte d'image rémanente de lui même derrière lui. [Seulement sous Kemono no Kikan]

- Ken no Kabe : Mur d'épée
Une combinaison entre Kenjutsu et Genjutsu. L'utilisateur garde une posture dans laquelle il semble prêt à dégainer son arme et malaxant son chakra d'une manière spéciale afin de créer une forte pression aux alentours. Des effets lumineux semblables à des tranchants se crées tout autour de lui, fictifs, afin de donner l'image d'une défense parfaite. Très pratique pour l'intimidation.

- Ryoudan : Bissection
Un mouvement ample combinant Daichi-Zan et Kaiha-Zan à la moitié de leurs potentiels.

- Kae Isogiashi : Changement de rythme
Le sabreur change son katana de main juste avant de frappé, altérant la trajectoire et son timing de frappe.

- Rang S [Jônin +/Anbu]

- Kasoku : Accélération
Le sabreur se propulse en avant au moment de frappé avec sa lame. L'adversaire pense alors que la lame du Takamagahara traverse la sienne, alors qu'elle est déjà passée derrière sa garde grâce à sa vitesse. La deuxième option serais qu'a travers une illusion, elle ne ferais que passer en dessous, ou au dessus selon le choix du Takamagahara, afin de prendre l'adversaire de court.

- Oriken : Lame pliante
En malaxant son chakra, l'utilisateur est capable de garder le tranchant ou la force de frappe de son arme mais de la rendre pliante et sans forme précise. Efficace pour les combats de groupe ou à longue distance.

- Sanningoroshi : Triple meurtre
Mouvement ultime. Il s'agit de trois frappes exécutées si rapidement que l'on croirait portées exactement en même temps. Une image rémanante du coup sera laisser derrière l'utilisateurs. Inarrêtable une fois engagée, le sabreur abandonne toute défense.

- Chishio Kantoushou : Prix du sang
Mouvement ultime. Un mouvement appartenant au registre du Iaijutsu. Le sabreur s'entaille le bras pour que son sang coule sur la garde de sa lame. Ainsi, la friction liée au dégainement de son sabre est complétement annulé, permettant à la lame d'aller à une vitesse inouïe. Ce mouvement est si rapide qu'il est possible de faire jusqu'a cinqs frappes en un instant. Ces frappes couvrent une certaine distance.
Cela demande une immobilité notable, ainsi qu'une certaines quantité de sang.

- San no Miugoku, Kaimetsu : Troisième mouvement, Destruction
Un coup surpuissant fait pour passer au travers les armures, boucliers, barrières, et transpercer un corps vivant avec l'aide de sa main. Utilisable comme brise-lame. [Seulement sous Kemono no Kikan]


HISTOIRE

Tout se déroule dans une famille du clan Takamagahara (高天原, litt. la haute plaine du paradis) qui résidais dans Yuki no Kuni (雪の国, litt. pays de la neige) a l'intérieur d'une forêt abandonné. Dans une simple maison y vivais deux parents dont une mère enceinte avec leur quatre enfants extrêmement jeune.
Le jours venus, cette mère devait accouché et dans ce même jours il y eu un changements soudain de climats, modifiant l'environnement froid en un printemps radieux devenant Haru no Kuni (春の国, litt. pays du printemps), mais malheureusement la mère de cette famille ne supportera pas le changements de climats et l'accouchement a la fois, ce qui causa donc sa mort. Dorénavant ils sont cinq enfants qui devront être élevé par un homme veuf qui perdra la vie  quelques années après en partant a la chasse, ils le découvriront sur le pas de la porte en train de succombé a ses blessure alors que le plus âgés n'a que quatre ans, a première vue il avait ramper jusque la mais n'a pas tenu le coup. L'aînée repris donc le flambeau et prit soin de ses trois plus jeunes frères a l'aide de celui née après lui en les enrôlant dans la survie a base de meurtre, de vol et d'autres crimes qui leur causeront de nombreux problèmes. C'est la raison pour lequel un sabreur vint a bout des cinq petit et leur mit une correction mémorables assez puissantes pour donner a l'aînée l'envie d'être aussi fort que lui. C'est depuis ce moment que l'aînée eu l'envie d'apprendre a devenir un maître du Kenjutsu et de l'inculquer a ses petits frères pour que ce genre d'incident ne ce reproduise plus. Quelques jours après ils entendais parler du villages cachée des feuilles et de sont académies qui y formais des Ninja. Sans même vouloirs devenir Ninja ils ont pris la direction de ce villages pour leur force militaires. Bien entendus ils ne pouvait pas y aller les mains vides, c'est la raison pour lequel ils ont organisé une dernière chose qui étais le cambriolage d'une armurerie dont ils ont pillés un nombre impressionnants de katana dans des parchemins. Désormais dans le villages caché des feuilles depuis un moments, ils ont eu le temps dans leur intégration a l'académie de s'adapté a leur nouveau village temporaire.
Les Takamagahara possède tous des pupilles vairon, dont un commun d'une teinte blanche tandis que le deuxième est unique a chacun.

©️ Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devoirs / RP :: Clans & Pactes-
Sauter vers: